LA DIFFÉRENCE ENTRE THÉRAPIE ET COACHING

Te partager la différence entre thérapie et coaching est un défi à la hauteur de la puissance de ces deux outils. Tout d’abord, je tiens à partager que plus que de les opposer ces deux outils sont à mes yeux particulièrement complémentaires : on ne peut pas selon moi avoir la liberté complète de créer sa vie, si l’on s’est pas défait de ses ombres, libérer de ses schémas inconscients et des loyautés toxiques qui nous lient à notre passé.

Les différences principales entre la thérapie et le coaching sont tout d’abord l’objet même de l’accompagnement : on entame une thérapie pour se libérer du passé et être plus conscient dans notre présent, on s’offre un coaching pour changer notre présent en matérialisant un futur que l’on souhaite atteindre. Le coaching vous amène d’un point A à un point B, la thérapie vous apporte une plus grande conscience de vous-même. 

Loin de s’opposer, les deux sont tout à fait indispensables selon moi et les personnes que j’accompagne qui ont été ou sont en thérapie vont en général plus vite et avec plus de clarté vers les objectifs qu’ils se sont fixés en début de coaching. En thérapie, on se dépose pour guérir son passé, en coaching, on identifie ce qui nous bloque pour construire la vie de ses rêves.

La vraie différence selon moi entre ces deux outils est le temps de l’accompagnement : on ne sait que rarement quand une thérapie se termine (ni combien d’argent on va y investir in fine), alors qu’en coaching on fixe un temps d’accompagnement limité et un montant définitif au plan financier. 

L’aspect financier des coachings est parfois questionné, pourtant, je crois que l’on est aussi invitée en tant que coach-ée, à réaliser le temps et l’énergie infinie que l’on gagne grâce à un bon accompagnement en coaching ! La plupart du temps, pendant et après le coaching : on fait des sauts quantiques dans notre vie ! Un coaching, c’est comme faire avance rapide sur le scénario de sa vie et faire en quelques mois, ce qu’on aurait accompli seul-e en 2 ou 3 ans. 

Quel prix cela peut-il avoir ? 

Au-delà de la dimension temporelle, la posture de l’accompagnant est radicalement différente : le thérapeute a pour devoir de rester neutre et relativement distant, le coach a pour mission d’être votre meilleur cheerleader, votre meilleur allié et en même temps. Le thérapeute apprend à vous écouter, le coach apprend à identifier vos talents et votre unicité. D’un côté, avoir la chance d’être écoutée et entendue par un thérapeute est extrêmement précieux, de l’autre recevoir le soutien inconditionnel de quelqu’un qui croit en vous mieux que personne est profondément enpuissançant, car cela vient nourrir l’estime de soi et la confiance en soi. En thérapie, on apprend à écouter ses émotions et son subconscient, en coaching on apprend à choisir ses pensées et à suivre la voix de son cœur en posant des actions qui y sont alignées, avec courage et détermination !

Contrairement au thérapeute, le coach est aussi quelqu’un qui, le plus souvent, a connu les mêmes challenges de vie que ceux que vous traversez et qui pourra partager ses expériences, ses stratégies, ses conseils afin de vous inspirer sur votre chemin. 

Enfin, je constate et j’observe que certains aspects sont à la confluence de ces deux pratiques, puisque j’adopte moi même parfois une posture davantage thérapeutique dans mes coachings. 

C’est le cas notamment concernant la démarche totalement indispensable à mes yeux de guérison de l’enfant intérieur. A la confluence de la thérapie et du coaching, elle fait partie intégrante de ma vision alchimique du coaching et de l’identification des talents, des ressources et de la destinée de mes coaché-es.

Je suis d’ailleurs profondément convaincue que loin d’être opposé-e, ces deux pratiques gagnent déjà à être réunies. J’ai été moi même accompagnée par des psychothérapeutes ayant aussi la casquette de coach, ou des coachs ayant une vraie patte de thérapeute, et je ne me suis jamais sentie aussi bien guidée et écoutée que par ces accompagnants.

En conclusion de cet article, il me semble juste de distinguer donc que la thérapie se concentre sur le passé pour libérer notre présent alors que le coaching se base sur le présent pour nous ouvrir le champ des possibles dans le futur ! La thérapie permet d’aller à la rencontre de soi-même, d’accepter son chemin de vie (avec les épreuves et les ressources que la Vie nous a donné) pour identifier qui l’on est vraiment. Le coaching permet d’identifier nos talents et de créer sa vie depuis un espace de création libre et puissante, d’autorité et d’indépendance intérieure, afin de passer à l’action et de manifester la vie de ses rêves ! 

In fine, les deux nous permettent de nous rapprocher de ce qui compte vraiment : oser être soi, radicalement soi, uniquement soi (ce qu’on appelle le SATNAM en kundalini yoga)

Coach de vie, révélatrice de talents et activiste de l’amour de soi, Anaïs est la fondatrice d’Anahatha Life – La Vie vue du Coeur.

Amoureuse d’aventures au bout du monde et à l’intérieur de soi, elle est passionnée par notre potentiel d’évolution en tant qu’âme.

Solaire, pétillante et créative, elle aime partager son énergie et sa guidance intuitive auprès de sa communauté pour aider chacun à faire le plus beau des voyages : apprendre à vivre depuis l’espace du cœur, là où résident nos talents et notre potentiel illimité.