20 CONSEILS POUR UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE RÉUSSIE

Si tu es ici, c’est que tu es inspiré-e par les changements de vie. Après 6 ans en tant qu’avocate d’affaires, je suis devenue coach, formatrice en aromathérapie et enseignante de yoga.

Dès le 1er mois de mon activité, la magie a opéré : les clients étaient là, les cours se remplissaient, la reconnaissance de mes pairs et l’abondance financière ! 

Alors, on me demande souvent, la recette magique d’une reconversion réussie ?

Ce que je réponds : il m’a fallu près de 2 ans pour identifier ma vocation et donner vie à ce projet entrepreneurial ! 

Je distingue d’ailleurs 2 phases : celle où on identifie le projet, ou lui donne ses contours, où il naît à l’intérieur de nous m’aime, et celle où on lance le projet et où le rend visible. 

L’objet du partage de ce jour s’applique à la première phrase de création pure, qui est aussi selon moi une phase alchimique qui nous amène à explorer nos talents, nos ressources, notre unicité (souvent en lien avec nos épreuves de vie, dans cette vie ou dans d’autres).

Ce que je conseille, c’est d’abord d’adopter une posture, puis de se donner des directions, des intentions pour cette phase de création de son métier passion, d’identification de cette nouvelle voie professionnelle.

 

LA POSTURE 

Voici 10 conseils pour adopter la posture juste face à tout changement de vie, et particulièrement un changement professionnel : 

  • Rester ouvert-e à tous les champs des possibles : il est important selon moi de ne rien écarter d’emblée. Aucune porte, aucune piste. S’autoriser à tout, pour entamer une phase nécessaire d’élimination des chemins possibles, au fur et à mesure que la démarche de reconversion avance.


  • Etre patient-e face à l’inconfort : quand on ne se sent pas épanoui-e dans son quotidien, il est tentant de tomber dans le drame, la plainte, la démotivation et surtout l’impatience en prenant le premier job venu qui paraît “moins pire” que celui que l’on a déjà. Je conseille exactement l’inverse : s’autoriser à prendre son temps dans la définition du projet le plus juste pour soi, quitte à faire des détours. C’est le plus beau luxe que l’on puisse s’offrir sur un chemin de reconversion selon moi. L’inconfort du quotidien peut être contourné en prenant plus de temps pour soi à côté de son activité professionnelle. Le temps est un précieux allié à l’heure d’opérer une profonde transformation intérieure. Plus on se laisse le temps, plus la préparation du projet peut se faire en conscience et sur des fondations solides. C’est le temps qui permet ainsi d’inscrire la certitude d’une voie juste pour soi.


  • Prendre du recul face à sa situation professionnelle actuelle : Je conseille vivement à chaque personne qui s’engage dans une reconversion, de prendre du recul sur son quotidien professionnel. On ne peut pas rêver à un meilleur futur sur tous les plans lorsque 100% de notre énergie est prise dans une autre activité professionnelle. 


  • S’engager dans un chemin de connaissance de soi : La seule vraie voie d’une reconversion est une voie intérieure. Oser regarder qui l’on est vraiment, oser se découvrir, comme si le plus beau des voyages était celui-là: aller à la conquête de notre âme, de notre vérité, de notre singularité.


  • Apprendre à dire NON : Se reconvertir, demande du temps et de l’énergie disponible pour soi en pour son projet. La première chose à faire est d’apprendre à dire non : dire non si nécessaire à certaines sollicitations dans son activité professionnelle actuelle, dire non à son entourage pour se libérer le temps nécessaire à la création du projet (lectures, rencontres, formations).


  • Sortir de la posture de sauveur : On a toutes et tous des relations dans lesquelles nous nous positionnons principalement en sauveur. Cette posture te demande beaucoup d’énergie et te fait croire que tu es responsable des autres. Nous nous sommes responsables que de nous même. Une fois cela intégré, on gagne beaucoup d ‘énergie, de temps, d’amour disponible pour soi et de conscience de l’amour véritable que l’on peut partager.


  • Oser s’ennuyer : Selon les enseignements chamaniques, la création nécessite d’abord un temps de vide et de contemplation. C’est de l’ennui que l’on fait place à l’inspiration  et au temps de la rêverie. Toute création commence d’abord par un rêve. Si notre quotidien est trop rempli, il n’y a pas d’espace pour écouter sa guidance intérieure, et entendre la voix de son cœur et rêver au meilleur monde possible. Pour cela, j’ai personnellement pris beaucoup de temps avec un carnet près de moi, à laisser mon coeur mettre sur le papier tout ce qu’il ressentait ! Pour cela, je t’invite à télécharger ton e-book de journalling que j’ai créé spécialement pour toi ! 


  • Accepter l’incertitude : Dans une démarche de reconversion, on avance un pas à la fois dans le brouillard jusqu’à ce que celui-ci s’efface complètement. Il nécessite donc d’accepter d’avancer sans savoir où l’on va exactement, de faire taire le besoin de contrôle et de maîtrise pour faire confiance à la magie et à l’infini possible de l’incertitude.


  • Faire confiance à la Vie : Ma phrase favorite à l’heure de faire des changements dans sa vie est la suivante : sautes et le parachute apparaîtra ! Des exemples qui illustrent ce mantra, j’en ai des dizaines ! La vie ne veut que nous combler, il est donc de notre responsabilité de savoir lâcher prise sur certaines choses et faire confiance à ce que la Vie a prévu pour nous. Observer les signes que la Vie nous envoie, et se laisser guider ! 


  • Faire grandir l’amour en soi : Oser changer de vie, c’est oser se choisir d’abord. Oser demander le meilleur à la Vie et s’offrir un peu plus d’amour que d’ordinaire. Inscrire dans son quotidien des moments où l’on ressent et où l’on s’offre l’amour de soi même est le plus cadeau que l’on puisse se faire, au-delà de toute attente envers la Vie. 

 

LES INTENTIONS

Au-delà d’une posture juste face à la Vie, il est nécessaire de poser des intentions qui vont soutenir, fluidifier et clarifier le chemin qui sera le nôtre vers notre vocation. 

Voici 10 intentions que je te propose de poser au moment de changer de voie professionnelle : 

  • Identifier ses valeurs : L’une des premières étapes sur le chemin d’une reconversion professionnelle et de la connaissance de soi est d’identifier nos valeurs, nos piliers,  Faire le tri parmi les valeurs qui sont fondamentales pour nous, et que l’on souhaite transmettre et partager dans notre vie, y compris professionnelle est une première fondatrice dans une reconversion. 


  • Identifier ses besoins : Savoir ce qu’on ne veut plus dans sa vie pour savoir ce que l’on veut vivre ! Identifier les besoins qui ne sont pas remplis dans notre vie actuelle (et sur tous les plans) pour ensuite les exprimer et voir comment on peut soi-même les nourrir. Identifier ce qui relève du négociable et du non négociable avec soi-même est une étape très éclairante qui permet souvent de faire un premier tri dans les voies professionnelles envisagées initialement.


  • Découvrir des nouvelles activités et personnes qui nous mettent en joie : Tester de nouvelles activités, de nouveaux lieux, de nouvelles choses est l’une des choses les plus amusantes sur le chemin de la reconversion ! C’est comme un nouveau voyage à chaque fois, une surprise qui résonne en nous et que l’on s’offre, l’autorisation qui ne peut venir que de nous : celle de devenir quelqu’un d’autre à chaque instant ! Pour cela, aller à la rencontre de nouvelles personnes est aussi un challenge merveilleux ! Et cela peut se faire de plein de façon : en rejoignant des événements à côté de chez soi, des clubs sportifs, des associations, des networkings, des ateliers, des conférences, en allant à des retraites, des stages, des formations ! Internet peut aussi être une grande ressource en la matière en rejoignant des groupes sur les réseaux sociaux qui ont les mêmes valeurs, intérêts et passions que vous (Facebook, Telegram, Meet Up, Linkedin, etc).

 

  • Bien s’entourer et se constituer une équipe de supporters : A l’heure de changer de vie, on va ressentir le besoin d’être entouré-e d’ondes positives, de nourrir le courage à l’intérieur de nous et de pouvoir parler de notre projet à notre entourage. Évoquer notre projet peut-être très déstabilisant pour certaines personnes, qui vont se sentir rejetées, invalidées, trahies. Nous ne sommes pas responsables de la réaction des autres. Aussi, afin d’éviter de subir les projections de certaines personnes quant à notre projet, je t’invite à identifier les personnes à qui il sera possible de demander du soutien et celles qui n’en sont pas capables pour le moment.  Se constituer un petit cercle de 3-4 personnes que l’on peut appeler ou voir quand on a besoin de se confier sur son projet et d’être soutenue est fondamental à notre réussite et notre bien-être ! Quant à ceux et celles que j’appelle “les briseurs de rêves”, nous pouvons également les remercier car ils viennent tester notre détermination et nous invite à regarder des espaces en nous qui doutent encore de notre réussite ! In fine, il s’agit d’apprendre à écouter la voix de son cœur, la seule voix qui compte vraiment !

 

  • Identifier les personnes qui nous inspirent : Rêver et trouver ceux et celles qui nous aident à rêver encore plus grand est la clé de la construction d’un projet de reconversion. Identifier donc les personnes que l’on admire, qui nous inspire, suivre ce qu’elles partagent et si possible : aller à leur rencontre, et leur proposer d’échanger avec vous et pourquoi pas, de devenir votre mentor ! Oser demander et vous recevrez ! 

 

  • Demander de l’aide : Dans un tel changement de vie, on ne se pas toujours par où commencer : entre enquête de marché, psychothérapie, faisabilité du projet, identifier ses talents. Ma meilleure recommandation sera bien sûr de se faire accompagner : en coaching, en bilan de compétences, en thérapie, ou à toutes les personnes qui ont le même parcours que celui qui vous fait de l’œil.


  • Apprendre à investir en soi : Je me souviendrai toujours du partage d’une amie qui me disait que le meilleur investissement dans la vie, c’est soi ! Ce fut un véritable déclic, et aujourd’hui, je ne suis propriétaire que de quelques meubles : tout le reste à été investi en moi, dans des formations, dans des voyages, dans des thérapies et stages, dans des accompagnements, des livres, tout ce qui pouvait m’aider sur le chemin de connaissance de moi m’aime et qui vibrait pour mon coeur. 


  • Identifier ses talents naturels : Une vocation, c’est quelque chose pour moi d’évident, de naturel, et qui nourrit la joie en nous ! Pour cela, il est donc nécessaire d’identifier ses talents naturels, ce que l’on ferait même sans être payé-e, en somme il suffit d’identifier ce que l’on fait sûrement déjà naturellement dans notre vie comme passe-temps ou ce que l’on a pas encore osé expérimenter et qui nous met en joie !


  • Guérir son enfant intérieur : Je dis souvent dans mes évènements que si nous avions tous explorer cette voie thérapeutique, le Monde serait totalement sain et nous serions en capacité de partager de l’amour en conscience et gratuitement ! Guérir son enfant intérieur pour se libérer des loyautés familiales, de ce que notre famille attend de nous est une étape incontournable dans un parcours de vie, et d’autant plus dans un changement de vie professionnelle. On ne doit rien à personne, on se doit simplement à soi même de faire de notre mieux à chaque instant, de s’aimer autant que possible et d’oser être soi. Quoi de pire que d’avoir des regrets en quittant cette vie ? 


  • Faire un tri énergétique dans notre environnement : Ce dernier point recouvre différentes dimensions et notamment celle de faire le tri dans ses dépenses ! Quand on se sent mal et insatisfait, on a tendance à se nourrir par des dépenses compulsives, par l’accumulation matérielle. Avoir conscience de faire le point dans ses dépenses, faire le tri dans ce qui est nécessaire, indispensable et ce qui relève du superflu. Faire ce tri également au plan matériel, dans son chez soi, dans sa boîte mail, dans ses relations, dans ses habitudes et surtout dans ses pensées ! Le vrai défi d’une reconversion professionnelle et de tout changement est d’ailleurs celui-là : s’autoriser à choisir ses pensées et à les reprogrammer si elles nous desservent ! 

 

Si cet article t’a plu, je t’invite à aller plus loin en téléchargeant ton e-book NEW START NEW LIFE, un e-book où je partage de nombreux exercices d’auto-coaching, de visualisation et danse thérapie pour ancrer le changement dans ta vie et manifester la vie de tes rêves ! 

Et si tu sens que tu souhaites être accompagnée pour aller vers tes rêves, je t’invite à réserver ton appel découverte avec moi via ce formulaire ! Je serai ravie d’échanger avec toi et de créer un accompagnement sur mesure pour répondre à tes besoins et transformer tes rêves en projets de vie !

Coach de vie, révélatrice de talents et activiste de l’amour de soi, Anaïs est la fondatrice d’Anahatha Life – La Vie vue du Coeur.

Amoureuse d’aventures au bout du monde et à l’intérieur de soi, elle est passionnée par notre potentiel d’évolution en tant qu’âme.

Solaire, pétillante et créative, elle aime partager son énergie et sa guidance intuitive auprès de sa communauté pour aider chacun à faire le plus beau des voyages : apprendre à vivre depuis l’espace du cœur, là où résident nos talents et notre potentiel illimité.